Suite l'YD 3




-<< Être présentement Soi        se sentir + qu'avec tous les autres           + que seule
et en même temps être toi        totalement offerte  à devenir toi      mais le meilleur qui pourrait te manquer
un drôle de jeu sans temps    s'entend en son à nous       là où vraiment il est arrêté le temps     et définitif
là où rien ne vient plus troubler le lien                l'action à faire est déjà dans la matière que tu contes     
c'est là
             peu importe le résultat          le plaisir de faire           la présence de faire
tu as passé ta vie d'avant           à chercher le résultat        à projeter un futur
fais au-delà du résultat            fais    le présent de faire       là est le message acte temps         de la traversée
nos fidèles à nous      pas du résultat         de la recherche stressée de l'avenir       juste sourire au présent
en le vivant    c'est-à-dire le faire    l'aide  l'acte         la compo    le jour    l'apparition  >>

-"Au début de la longue route, dans l'excitation sur toi, sur le premier spectacle longue naissance, sur la survie,
sur les rencontres, sur le choix d'une vie différente, tu me donnes un premier travail : La jalousie.
la jalousie, tu ne l'as pas naturellement, c'est là que je comprends, et dans le regard des autres,
que tu es une femme enfant très étrange, comme venue d'ailleurs, on dit de toi, tu as un petit sourire et du silence,
sur cette phrase. Jalousie sur les autres chanteurs qui réussissent, sur toi, pas dans ce que l'on est ensemble,
à 3,4,en équipage plus tard,mais quand cela me dépasse, quand tu es seule dans une autre histoire,quand je n'ai pas les détails
ce sont les détails qui me passionnent,   j'ai ce cadeau de la jalousie à travailler, et cela dure des années
avant de pacifier le terrain-sentiment, et ne ne plus trouver aucun ennemi avec un nom."

-<< La jalousie            non je n'ai pas connu       peut-être une fois avec Vanessa Paradis    même trou entre les dents   
même style physique grain voix        pendant un temps    et tellement facile pour elle    à côté de moi
mais je n'ai pas fait vraiment le choix du métier de chanteuse             mais le choix de de te suivre      ta route
notre Equipée       jalousie ?    avec toi     non  inconnue en mon intérieur      assez amoureuse
pour être bien quand tu es bien     même si ce n'est pas avec moi         pour me sentir aussi dans les autres corps
que tu touches            Jalousie était une bonne épreuve pour liquider en toi un sentiment destructeur
tout de suite avec les spectacles et l'air du temps septente                      nous avons une vie très libre
certains spectateurs ne restent pas spectateurs            après ils viennent aider à ranger les fils    la sono
les filles essaient de voir si tu peux les toucher     les garçons et certaines filles de voir si elles peuvent m'embrasser
sur la bouche    et me caresser en parlant de ma voix      on aime ces après spectacle de sens et de mots
nos amis tes amis souvent font de même et beaucoup plus         et dans la rue sans toi je suis une proie
une invitation permanente     alors que j'étais dans une autre recherche     déjà en lien avec des questions
pourquoi suis-je si différente ? >>

-" Ce soir, je dors chez un de tes amis du temps chaud. Il y a un effet de reconnaissance de ton pouvoir de séduction,
un effet sensuel de tout l'éros que tu dégageais avec moi, mais aussi en pensant au temps où tu étais avec d'autres, comme un partage
d'amour sans possession, vision élargie de l'appel des sens d'une femme enfant musicienne dont la beauté n'a pas fini de me toucher,
beauté bouclée, boucle temps,sourire, coeur généreux,douceur,chaleur experte,boucle d'histoire de vie tournante."

-<< C'est peut-être pas ce lit      peut-être pas ce corps     
un jeune homme musicien qui n'est pas ton ami d'aujourd'hui  mûri par l'expérience de l'aide

j'étais sûrement nue   sûrement ouverte souriante et grave     l'important est que nous avons vécu de l'amour de différentes dimensions
pas seulement solo et possessif    ton attache et ton désir était généreux mangé par d'autres programmes  poussés dans les détresses de l'autour
nous n'avons pas toujours été les fervents d'amour ouverts à la Fête des corps amis            mais nous avions un     Je Voudrais
un premier sens       celui qui est aujourd'hui tous les deux sur ce lit     avec le temps étiré
tu as toujours été présent dans toutes mes sorties corps         mes essais de communications     en laissant  faire
ce que les autres voulaient    je cherchais à apprendre de l'esprit     des réponses à des questions    c'était rarement au rendez-vous 
mais je cheminais libre         cela pouvait aussi me réveiller d'autres parties
sachant que je retrouvais ensuite mon conteur du grand voyage     celui qui viendrait me parler      quand je serai plus loin
et toute proche     tout le temps    celui qui me faisait jouir en haut de la falaise en jouant de l'harmonica dans l'humide mélodie   
sur le bouton du grand déclenchement     à la sculpture qui reste    jeune et affamée   couchée avec toi pour un temps infini mais libre de tout
ouverte à tout ce qui passe et autant fidèle     Toi toujours prêt       jusqu'aux retrouvailles de ton passage vers moi
justement nous avons vécu   passé notre Maldoror Mal de vie         moi je l'ai subi construit amplifié pour en sortir définitivement
apparaître claire à tes côtés    toi tu as soupiré crié jalousé ronchonné crevé ton Maldoror    c'est une bonne épreuve pour aller au-delà
Maldoror mal de vie    avec les voix      où je suis dans tes mains       tu écris      c'est encore bien sensuel et humain
te regarder t'endormir     regarder à ma façon     et tout ce qui était à ma façon t'attirait
le lien a été tout de suite tellement fort      aussi fort le libre          que j'ai vite et très longtemps essayé de chercher ma voie personnelle
nous poser la question de l'attache    et encore plus pour toi    que je ne sois pas un poids       
alors que j'évolue légère au passage du nouveau possible
en étant dans cette liberté       je me suis prise toutes les angoisses les programmes les intérêts les fantasmes qui traînaient
et je ne pouvais plus savoir si c'était des demandes personnelles ou des demandes extérieures   qui m'étaient rentrées dans le corps
souvent par le ventre      et le manque de discussion     de parole porteuse      mais je te retrouve et le voyage continue   
c'est la phase de mon incarnation >>

-"Il y avait le spectacle comme un  livre ouvert, immatériel, ces deux personnages principaux, déjà le couple mutant, tout était dans l'histoire,
j'étais, je suis, inquiet à courir après le temps, tu étais déjà : la magiQ, avec une partie ailleurs, très calme,le regard toujours plus grand ouvert,
c'est un spectacle performance, jamais pareil, de la route entre, une route de campagne avec des haltes sauvages, la silencieuse, les regards
le champ intérieur, pas d'arrêt entre les chansons, une histoire qui se continue bien après le spectacle, très longtemps, aujourd'hui,
une transmission, une musique primaire  et le spectacle mène à un 33 tours, un vinyl, où il faut un lieu pour l'enregistrement.
Une petite maison à côté d'une grande, un jardin déjà, un révox, du temps. Dans la grande maison : un chorégraphe et une danseuse étoile,
dans la petite nous sommes des voyageurs on le vit, on l'écrit plusieurs fois différemment, par son, ça déborde, c'est silencieux et caché
dans une marge, dans une attente."

-<< C'est toi qui l'écris l'histoire    moi je la vis à tes cotés     je la vis à l'intérieur de ton poème       plus que toi
longtemps je  ne sors pas du poème    je l'écoute  le récupère sur ton corps    je le prends en relais     il est chaud et énorme
moi je ne pense pas comme toi aux dates et aux recherche de spectacles    aux gens à contacter    je suis juste la conductrice
de la route    quand je conduis pas  je chante je joue de la guitare je regarde    je fais l'amour je pense au texte
on ne se quitte jamais du corps   plus loin plus tard de l'esprit          je pense à une vie personnelle      mais on ne se quittera pas
c'est un personnel à 2      à deux pour les Longues Naissances        à deux pour l'enregistrement des premières bandes magnétiques
même si un troisième     un autre Claude flûtiste qui joue pleins d'instruments avec sa bouche       même de la mienne
à deux dans la petite maison     près de la grande avec un autre 2 de danseurs
si je traverse le jardin toute seule    le chorégraphe me fait danser le corps sous lui    mais à deux on n'en parle     et l'album est fait >>

-"Bien avant l'ordinateur, mais nous en parlons dans les textes, nous sommes dans une quotidienne science-fiction, où les acteurs ce sont nous.
l'acte est de la mutation, le chemin est de changer, et d'aller vers autre chose de plus conscient, de plus dans le partage,
moi c'est d'être à l'image de ce que je vois de toi: le mystère, la sensualité la magie des corps, l'expérience amoureuse comme un fond,
un sens pour notre aventure qui est un texte de spectacle, juste avant de le jouer.

-<< Tu lançais du possible où il y avait tes fantasmes       tout ce qui n'était pas ordinaire       aussi dans une marge lointaine
après tu pouvais replonger dans l'ordinaire  sortir de la douce folie  et redevenir jaloux égoïste triste faible ou paniqué mais l'épreuve passée
ou en cours       l'image première de notre unique         que nous avons construite revenait à ta surface
et nous reprenions la route un peu plus grandis            de cette nouvelle expérience
je l'ai dit souvent     et vécu   je n'étais pas en attente de vivre comme toi des épisodes venus des fantasmes   
ce qui se passait dans les relations du quotidien ammenaient  des choses que je n'avais pas pensées avant
Toi tu pensais l'après          ton mental construisait de l'histoire
là est ton chemin d'arrêter le mental       Pour Etre          Etre 
Pendant tout le voyage spectacle je vais vivre au présent       ce qui arrive    toi tu as des idées de désir sur le futur       même proche
jouer sur cette scène    un nouvel album   avoir un nouveau synthé      répéter plus    organiser précisément les directions
tu te vois toujours ailleurs    avec d'autres êtres    moi je vis intensément le présent qui s'offre
dans les années spectacle j'etais dans la présence       sans avoir fait le chemin pour y être       grâce à ton poème
et toi dedans    j'aimais intensément l' Yvans du poème       c'est celui-là que tu dois aboutir
vivre au présent    sans lui construire de futur        de demain précis         juste cet éternel présent que tu touchais
et touche    par le poème mais qui était    qui est     la vie pleine d'âme   >>


L’AMOUR_AUTREMENT       / PaysArt

 


     L’AMOUR_AUTREMENT est un Etat

             Un  Pays des vies              Au Profond du Soi                 Art

                                A la Route du Soi                                                      PaysArt

L’amourAutrement  ne dépend pas    de qu’elqu’un d’autre

Il est autre    JE        Pour l ‘Autre

Sans possession       Sans obligation

L’AMOUR_AUTREMENT   Unique et Multiple

C’est s’aimer au dela du Vivant

Du vivre ensemble corporel         du Temps des Espaces

Mais aussi en direct longtemps         sans critique et acceptant

Prendre leçon du voyage       Sève des Echecs     

Mettre  le Par-Don  sur toutes ces guerres

L’Amour-Autrement a travers le temps

Autant en pensées qu’en Réel           Esprit aimé corps d’un jour ou Virtuel

L’Amour-Autrement   Unique et Multiple    Pacte du changement   Sauvage des alliances

 

Au Présent d’aimer   AMmitié immense   Amant  Ame Mi

Moitié d’âme marchant ensemble  Ame vivante Dansante au dessus du Réel

Et réelle moitié du Voyage

Solitude pleine de tous ces équipages                Envoi à la case Recommence

Chaque jours aux combats Pacifiques    Semaine Mois Décennies

Hommage a l’Etre qui vit     Devant          A LA ROUTE DU SOI

 

 
Intense  sssss     Chemin lumineux à prendre un jour et ne plus quitter

Passer ce Cap de bonne Espérance      L’AmourAutrement un sentiment

Qui vient très tard  mais jamais trop     Tard un vertige

Devant cette nouvelle façon de voir son Monde

Sens partagé par les Esprits d’autour

VENU    petite démocratie Perso  a beaucoup d’Etre BIENVENU

Dans  le jardin  des  Récoltes-Pensées

Le réfléchi       le Sub-inconscient                        Détour par le Senti

Ressent  l’illimité 

Un Reli-Jeux personnel             Autre que Religieux

Sourire et Regards grave ou tout est dit

Les Mots marquants la Base             Toute une vie

          La confiance    le Temps
                De vivre au centre d’un nouveau jour

Ou il y a le temps de Tout faire

Tout faire de son rêve vivant          Comprendre le parcours

De son bruit Intérieur de son Chant

Le TEMPS CORPS      l’Encore

A l’Entrée du Partage        A l’âge d’Etre       de plusieurs ETRES

 

Au Présent d’aimer   AMmitié immense   Amant  Ame Mi

Moitié d’âme marchant ensemble

Au Présent d’aimer

 



©copyright / L'YD Duo /  claude Yvans & Danou  2011  /

                                                                                                                                                                                                                                             suite